accueil | musique | boutique | profil | mots clefs | nouveautés | sitemap | [english version]
Scène | Catalogue | Discographie | Textes | Partitions | Soundfiles


textes
[peinture abstraite]

PETITE FILLE DE SHANGHAI | CHINA | COMME UN OISEAU | SEPTEMBER | CHANSON DES QUATRE SAISONS | APRES TOUT C'EST LA GUERRE | CHANGEZ

Certains de ces textes ont été repris dans le magnifique site 'Invitation au bonheur'


Petite fille de Shanghaï

Je t'ai vue dans une rue de Shanghaï
Tu marchais près de moi
Je t'ai vue petite fille de Shanghaï
Un enfant dans les bras

Je t'ai vue dans une rue de Shanghaï
L'allure un peu barbare
Un foulard enroulé sur la taille
Le regard d'encre noire

Et le temps s'écoule
Comme l'eau d'un torrent
Portés par la foule
Au bord du volcan

Je t'ai vue petite fille de Shanghaï
Et tu m'as reconnu
Un sourire un regard et bye bye
Soudain tu as disparu

Et nos vies s'écoulent
Comme l'eau d'un torrent
Portés par la foule
Au bord du volcan

Je t'ai vue petite fille de Shanghaï
Je t'ai vue disparaître
Dans la foule qui nous livre bataille
Tu es partie en traître


Shanghai's little girl

I saw you in a street of Shanghai
You were walking near me
I saw you little girl from Shanghai
A child in your arms

I saw you in a street of Shanghai
With a slight wild looking
A scarf winded round the waist
And a black ink's stare

And time passes
As water from a stream
Carried by the crowd
At the volcano's border

I saw you little girl from Shanghai
And you recognized me
A smile a glance and bye-bye
Suddenly you disappeared

And our lives pass
As water from a stream
Carried by the crowd
At the volcano's border

I saw you little girl from Shanghai
I saw you disappearing
In the crowd fighting against us
You went away treacherously

China

Nuit de Chine perdue dans un ciel d'opale
Tu m'emmènes sur les nuages du soir
Chine ou chimère au visage pâle
Croisée sur un trottoir
Sur la colline comme une vapeur d'opium
Nous entraine jusqu'au petit matin
Un génie sorti d'un album
Nous montre le chemin

Dans un lointain passé
Tu reviens reviens dans mes rêves
Quand je t'ai rencontrée
A l'instant où la nuit la nuit s'achève

Nuit de Chine passée à parler aux fleurs
Dans des jardins d'or et de turquoise
Ici les mots ont un visage
Et le temps sa couleur
Qui peut m'expliquer la magie des rêves
Et la clarté du croissant de lune
Quand déchirée la nuit s'achève
Dans des perles d'écume

Dans un lointain passé
Tu reviens reviens dans mes rêves
Quand je t'ai rencontrée
A l'instant où la nuit la nuit s'achève

Nuit de Chine soumise au génie du temps
Tu dérives sur l'océan des âges
L'eau des collines est ton enfant
Et tes fleurs sont sauvages
Les oiseaux de lune ont pris leur envol
Dans la traversée des apparences
La terre le feu sont tes idoles
Ton signe de naissance

Dans un lointain passé
Tu reviens reviens dans mes rêves
Quand je t'ai rencontrée
A l'instant où le jour le jour se lève


China

Chinese night lost in an opal sky
You take me to the evening clouds
China or pale-faced chimera
Crossed on a sidewalk
As an opium vapour on the hill
Drag us to the early morning
A spirit gone out of an album
Shows us the way

In a distant past
You come back come back in my dreams
When I had met you
As the night the night ends

Chinese night spent speaking to flowers
In some golden and turquoise gardens
Here the words have a face
And time its colour
Who can explain to me the magic of dreams
And the moon crescent's brightness
When the torn night ends
In some foamy pearls

In a distant past
You come back come back in my dreams
When I had met you
As the night the night ends

Chinese night submitted to the time spirit
You drift on the ocean of ages
The hills' water is your child
And your flowers are wild
Moon birds have taken flight
In the appearances' crossing
Earth and fire are your idols
Your birth's sign

In a distant past
You come back come back in my dreams
When I had met you
As the day the day breaks

Comme un oiseau

Une autre fois te retrouver
Ne plus jamais te quitter
Retourner Temple du ciel à Nagoya
Une autre fois voir les nuages
Se refléter sur ton visage
S'échouer sur une plage encore sauvage

Comme un oiseau qui s'éveille et qui s'envole
Reviens vers moi ne m'oublie pas

Une autre fois te désirer
A demi-mots te le cacher
Revenir sur nos caresses inachevées

Comme un oiseau qui s'éveille et qui s'envole
Reviens vers moi une autre fois
Comme un oiseau qui se perd et qui s'affole
Reviens vers moi ne m'oublie pas
Comme un oiseau
Comme un oiseau

Une autre fois voir les volcans
Et que s'arrête le cours du temps
Ecouter parler les vagues de l'océan
Une autre fois voir les étoiles
Et les aurores boréales
Vivre enfin une aventure un peu spéciale

Comme un oiseau qui s'éveille et qui s'envole
Reviens vers moi ne m'oublie pas

Encore une fois voir les nuages
Se refléter sur ton visage

Comme un oiseau qui s'éveille et qui s'envole
Reviens vers moi encore une fois
Comme un oiseau qui se perd et qui s'affole
Reviens vers moi et n'oublie pas

Comme un oiseau qui s'éveille et qui s'envole
Reviens vers moi encore une fois
Comme un oiseau qui se perd et qui s'affole
Reviens vers moi et n'oublie pas


As a bird

Another time meeting you again
And never leaving you
Going back sky's Temple in Nagoya
Another time seeing clouds
Beeing reflected on your face
Running onto a yet wild beach

As a bird that wakes up and flies away
Come back to me don't forget me

Another time wanting you
In veiled terms hiding it from you
Coming back to our unfinished caresses

As a bird that wakes up and flies away
Come back to me another time
As a bird that loses his way and panics
Come back to me don't forget me
As a bird
As a bird

Another time seeing volcanos
And stopped the time's flow
Listening to ocean's waves language
Another time seeing stars
And northern lights
Living out at last a special adventure

As a bird that wakes up and flies away
Come back to me don't forget me

Another time seeing clouds
Beeing reflected on your face

As a bird that wakes up and flies away
Come back to me another time
As a bird that loses his way and panics
Come back to me and don't forget

As a bird that wakes up and flies away
Come back to me another time
As a bird that loses his way and panics
Come back to me and don't forget


September

Si tu veux que je te donne
Une star tombée du ciel
September les nuits sont belles
Regarde la voie lactée

Sous des apparences de militaire
Tu gardes en secret l'Amour
Dans le gris de tes yeux malicieux
Ecrit September

Si tu veux que je te donne
La couleur de l'arc en ciel
September il est si clair
Tu ne peux l'oublier

September les nuits s'allongent
September pourquoi
September pourquoi pas


Si tu veux que je te donne
Des murailles d'incertitude
September le temps s'étire
Dans du papier froissé

Sous des apparences de militaire
Tu gardes en secret l'Amour
Dans le gris de tes yeux malicieux
Ecrit September

Sous des apparences de militaire
Tu gardes en secret l'Amour
Dans le gris de tes yeux malicieux
Ecrit September


September

If you want I' ll give you
A heavens' fallen star
September nights are beautiful
Look at the Milky Way

Under military appearances
You gard love secret
In the grey of your mischievous eyes
Is written September

If you want I' ll give you
The rainbow colour
September it is so clear
You can't forget it

September nights are growing longer
September why
September why not


If you want I' ll give you
Some uncertainty's walls
September time stretches
In crumpled paper

Under military appearances
You gard love secret
In the grey of your mischievous eyes
Is written September

Under military appearances
You gard love secret
In the grey of your mischievous eyes
Is written September

Si ji ge

(Paroles de Han Tian, transcription de Xiaolei Ru)

Chunji dao lai lu man chuang
Da guniang chuangxia xieu yuanyang
Huran yizhen wu qin ban
Da de yuanyang ge yi fang

Xiaji dao lieu si chang
Da guniang piaopo dao changjiang
Jiangnan jiangbei fengguang hao
Zheng bi zhan jiaxiang qi gaoliang

Qieuji dao lai hehua xiang
Da guniang ye ye meng jiaxiang
Xing lai bu jian dieniang mian
Zhi jian chuangqian min yue guang

Dongji dao lai xue mangmang
Hanyi zhuo hao shong qinglang
Xierou zhu chu changchen chang
Yuanzhuo dangnian xiao Mengjiang


Chanson des quatre saisons

(Adaptation française de Frédéric Rossille d'après une traduction de Xiaolei Ru)

Le printemps arrive
Des couleurs verdoyantes envahissent le paysage
Une jeune fille est en train de broder un couple de canards mandarins
Elle est assise près d'une fenêtre
Dans son imagination un bruit sec retentit et sépare le couple de canards

L'été arrive
Les saules pleureurs ont leurs branches très effilées
La jeune fille vagabonde et arrive au bord d'un fleuve
Les paysages des deux rives sont magnifiques
Mais comment les comparer aux champs de sorgho rouge de son enfance

L'automne arrive
Les nymphéas sentent bon
Chaque nuit la jeune fille rêve de son pays natal
Mais quand elle se réveille elle ne reconnaît pas le visage de ses parents
Seulement le reflet de la lune sur le bord de son lit

L'hiver arrive
Il tombe de la neige et le paysage est blanc à l'infini
La jeune fille a terminé le vêtement chaud pour son bien-aimé
Elle rêve qu'il construit la Grande Muraille de sa chair et de son sang
Et qu'elle est devenue la légendaire Mengjiang


Après tout c'est la guerre

Nos projets nos idées volent en poussière
Qu'avons nous fait pour préserver la paix
Pour briser la frontière
De quelques libertés
Aux sables du désert
On a choisi la guerre

En ce moment on se tue
Pour des puits de pétrole et bien plus
En ce moment on se tue
là-bas

Sentez-vous comme moi ce goût amer
Ce sentiment qui envahit la terre entière
Le vent de la colère
A soufflé sans se taire
Aux sables du désert
On a choisi la guerre

En ce moment on se tue
Pour des puits de pétrole et bien plus
En ce moment on se tue
là-bas

Il y a des pilotes blessés
Qui voudraient rentrer chez eux
Ce soir
Des enfants délaissés
Des parents séparés
Des bombes qui sont tombées

Après tout c'est la guerre c'est la misère
Et toutes nos larmes sont devenues rivières
Pour moins d'amour blessé
Pour rétablir la paix
Ecoutez la prière
Des enfants du désert

En ce moment on se tue
Pour des puits de pétrole et bien plus
En ce moment on se tue
là-bas là-bas


After all it's war

Our plans our ideas fly into dust
What have we done to protect the peace
To break the frontier
Of some freedoms
In desert sands
We have choosen war

At this time we kill ourselves
For petroleum wells and far more
In this moment we kill ourselves
Over there

Do you smell like me this bitter taste
This feeling that invades the world over
The wind of anger
Has blown without stop
In desert sands
We have choosen war

At this time we kill ourselves
For petroleum wells and far more
In this moment we kill ourselves
Over there

There are some wounded pilots
Who would go back home
Tonight
Some abandoned children
Some separated parents
Some fallen bombs

After all it's war it's woe
And all our tears have become rivers
For less wounded love
For peace restoring
Listen to the prayer
Of desert's children

At this time we kill ourselves
For petroleum wells and far more
In this moment we kill ourselves
Over there over there

Changez

N'avez-vous jamais pensé à la pluie
Celle qui tombe chaque nuit
N'avez-vous jamais touché l'infini
Sur un nuage près de celle ou celui

Qui reviendra du haut du ciel du paradis
Pour nous dire un jour peut-être
Maintenant il est temps
Changez

N'avez-vous jamais eu peur dans la nuit
Quand se lève l'esprit de la pluie
N'avez-vous jamais croisé par magie
Un étranger ou bien celle ou celui

Qui reviendra du haut du ciel du paradis
Pour nous dire un jour peut-être
Maintenant il est temps
Changez

N'avez-vous jamais touché l'infini
Dans la nuit loin des galaxies
N'avez-vous jamais satisfait l'envie
D'être un nuage et partir loin d'ici


Change

Have you ever think about rain
The one that falls every night
Have you ever touch the infinite
On a cloud near the woman or the man

Who will come back from top of the sky from heaven
To say us maybe one day
Now it's time to change

Have you ever been frightened at night
When the rain's spirit arises
Have you ever crossed like magic
A stranger or the woman or the man

Who will come back from top of the sky from heaven
To say us maybe one day
Now it's time to change

Have you ever touch the infinite
At night far away from galaxies
Have you ever satisfy the desire
To be a cloud and go far away from here

[cliquez ici]