Ocean Song

[Record's jacket]

mp3     /   CD order

Album composé, interprété et produit par Frédéric Rossille
Avec le soutien du Chandernagor Musical Institute
Enregistré, mixé et masterisé par Jean-Paul Vittori
Oceanic Sound & L'Update Studio, Paris, Avril 2009
Référence : RM CD # 012
Conception jaquette : Christophe Lavigne
Photographie originale : Sabine Roy
Communication : Cécile Duchamp < reves-magiques@wanadoo.fr >


'Ostinato rigore' - la devise de Léonard de Vinci - semble s'appliquer plus que jamais à la rigueur du travail en noir et blanc représenté par celui du clavier. L'exigence et la maîtrise que requiert ce matériau noble permet les contrastes et les dynamiques les plus aiguisés. L'écriture est ici pensée dans ses moindres détails car tout est mis a nu, tout est apparent, transparent. La moindre des appogiatures est mise en relief par cette austérité de moyens qui relève de la volonté délibérée et de l'engagement de l'artiste.
Christophe Lavigne c/o Rêves Magiques


Island Paradise est une des portes d'entrée grande ouverte sur l'univers original de Frédéric Rossille.
Kokoro symbolise la recherche d'un design sans complexité inutile et qui va droit au coeur. Ce concept fondamental de la sagesse japonaise Kansei sous-tend la composition de chacune des pièces de l'album.
Tibetan Prelude nous ramène subtilement vers les consonnances asiatiques si prisées par notre auteur.
Ocean Song : Etrangeté et mystères de l'océan infini. Sous les vagues et leurs ondes bienfaisantes, ne ressentons-nous pas la mystérieuse présence d'abysses ancestraux ainsi que des plus anciennes mythologies ? Mais peut-être aurons-nous la chance de découvrir un mouillage accueillant en explorant le rivage d'une des îles Lipari ?
Ylang-Ylang : les sons et les parfums tournent-ils de nouveau dans l'air du soir ?
Good Morning Mr. Shanghaï : des bruits de cour, des on-dit. Ce serait ainsi que ses amis chinois surnommeraient Frédéric Rossille. Quoiqu'il en soit, les sonorités de cette musique pourraient bien émaner de l'esprit d'un compositeur chinois.
Cécile Duchamp c/o Rêves Magiques


Site Internet de l'artiste : http://frederic-rossille.net/



Information de dernière minute - 29 avril 2009
Quelques jours après la publication de cet album, nous avons reçu par la poste une carte qui nous a été adressée par un habitant résidant en Californie mais qui n'a pas voulu nous préciser ni son nom, ni ses coordonnées. A la carte était joint un morceau de parchemin sur lequel nous avons pu déchiffrer puis traduire du grec ancien la phrase suivante : "Cette carte a été retrouvée dans les restes échoués du véhicule sous-marin appartenant au capitaine Némo."
Simple élucubration ? Mystification ? Fond de vérité ? Nous ne nous risquerons pas à nous prononcer sur cette question. Mais nous publions ci-dessous la fameuse carte dans l'espoir que viendra peut-être de vous, lecteur, la solution de cette énigme.
Christophe Lavigne c/o Rêves Magiques


[La carte]



Le 29 avril 2009 - un peu plus tard dans l'après midi
Un de nos lecteurs qui souhaite rester anonyme nous adresse à l'instant le résultat de son analyse à la lumière noire de cette mystérieuse carte.
Ce moyen de visionnage (une de ses inventions) fait apparaître une mer jusqu'alors passée inaperçue sur toute la partie Est de la carte ! Nous pouvons y lire des mesures de profondeur et distinguer des courbes de niveaux comme sur une carte d'Etat-Major. Quant aux villes qui se trouvaient le long de la route principale, elles sont maintenant devenues des villes cotières.
Mais le plus remarquable est sans doute la ressemblance frappante qui existe entre cette nouvelle carte et la jaquette de l'album 'Ocean Song'. Pourquoi ? Comment ? Ceci, nous ne saurions l'expliquer.
Christophe Lavigne c/o Rêves Magiques


[La nouvelle carte]



Le 29 avril 2009 en soirée - De nouvelles révélations !
Notre ami lecteur vient à nouveau de nous écrire pour nous adresser un nouveau cliché.
Mais laissons-le s'exprimer :
"Je n'avais pas regardé sur les bords de la plaque" s'écrit-il !
"A l'Est apparaîssent des sortes de vagues prenant la forme d'un clavier qui s'étend à l'infini du Nord au Sud. Les touches de ce clavier gigantesque semblent faire le partage entre les eaux et les terres. La côte visible au centre du cliché dessine maintenant l'ombre d'un piano à queue qui serait ouvert."
"Mais jusqu'où iront ces découvertes sans cesse plus mystérieuses, inattendues, improbables ?"
Christophe Lavigne c/o Rêves Magiques


[La troisieme  carte]


home | music | store | profile | keywords | what's new | sitemap | [version française]